Notícia

Réflexions & Société (Canadá)

Les lipides produits par l'organisme aideraient à contrôler la glycémie

Publicado em 02 outubro 2019

Selon une étude menée par FAPESP publiée dans Cell Metabolism, les chercheurs auraient découvert que le 12-HEPE, un lipide produit en réponse au froid par le tissu adipeux brun du corps humain, contribue à réduire le taux de sucre dans le sang. Selon ces derniers, les résultats de leurs expériences sur des souris ouvrent la voie à de nouveaux traitements pour le diabète. Les chercheurs ont également observé qu'un médicament utilisé pour traiter le dysfonctionnement urinaire augmentait la quantité de 12-HEPE libérée dans le sang chez des patients humains.

Les chercheurs mentionnent que le tissu adipeux blanc, l'un des deux types de tissu adipeux chez les mammifères, y compris l'humain, stocke l'excès d'énergie sous forme de graisse. L'autre type est le tissu adipeux brun, qui convertit l'énergie des aliments en chaleur et contribue à la régulation thermique. Le tissu adipeux brun produit plusieurs types de lipides en réponse au froid. L'un de ces lipides est le 12-HEPE, dont la fonction était inconnue jusqu'à ce que les chercheurs découvrent que la glycémie était réduite plus efficacement chez les souris obèses traitées au 12-HEPE que chez les souris non traitées après l'injection d'une solution de glucose concentrée.

Selon les chercheurs, l'effet bénéfique du 12-HEPE sur la tolérance au glucose chez les souris obèses était dû au fait qu'il favorise l'absorption du glucose dans le muscle squelettique et le tissu adipeux brun. Des études menées auprès de patients ont mis en évidence un rôle physiologique possible du 12-HEPE. Les volontaires ont été divisés en trois groupes: maigre et en bonne santé, en surpoids et obèse. Une analyse des échantillons de sang a montré que le groupe maigre avait plus de 12-HEPE dans le sang que le groupe en surpoids et beaucoup plus que le groupe obèse.

Selon les chercheurs, l'explication peut reposer sur le fait que la proportion de masse grasse brune est plus faible chez les obèses que chez les individus maigres. De plus, le manque de graisse brune chez les personnes obèses peut expliquer leur obésité et même leur risque accru de diabète. Des essais in vitro sur des cellules humaines ont montré que le 12-HEPE augmentait l'absorption de glucose par les cellules adipeuses, ce qui suggère que le 12-HEPE contribue au processus d'adaptation au froid ainsi qu'à la possibilité qu'une réduction drastique des taux de lipides dans le sang chez les personnes obèses pouvant expliquer, du moins en partie, leur augmentation de la glycémie.